Comment obtenir la certification ISO 27001 ?

ISO 27001

 La norme ISO 27001 ne concerne pas seulement les entreprises commerciales. Son utilité s’étend bien au-delà pour encadrer la mise en place de mesures protectrices idoines. Une maîtrise contrôlée des risques

Tout organisme, qu’il soit administratif ou commercial, présente une vulnérabilité, car il détient des données cruciales. Ces dernières sont susceptibles d’être piratées et utilisées de manière frauduleuse. Pour parer à cette éventualité qui peut coûter des millions d’euros (et gravement porter atteinte à l’image de l’organisme concerné), la certification ISO 27001 est la solution ad hoc. Appliquée à un commerce, une ONG … elle apporte la preuve qu’un système de management de la sécurité de l’information a été instauré. Ce dispositif est codifié à partir de la norme internationale, l’ISO CEI 27001. Celle-ci pose le cadre d’une méthodologie fiable, identifiant et maîtrisant les risques liés à vos données. Des mesures sont ensuite adoptées afin de garantir leur confidentialité, leur intégrité ainsi que leur accessibilité. Cet encadrement rigoureux apporte une sécurité possible grâce à un audit. Ce diagnostic permet d’envisager des pistes pour une amélioration du système, dans la durée. La formule ISO 27001 s’avère essentielle pour inspirer confiance à vos clients, partenaires et autres interlocuteurs. Liée au SMSI, c’est un gage de sérieux à l’échelle internationale.

Des avantages concrets et lucratifs

Une telle norme rend possible une identification des périls et des risques pouvant menacer votre système de données, quelle que soit votre activité. Cela peut d’ailleurs servir à mobiliser vos salariés et collaborateurs autour d’une idée à concrétiser. Cette certification est aussi une bonne occasion d’améliorer les usages dans votre entreprise ou autre organisme. Le budget consacré à la cybersécurité est ainsi davantage maîtrisé. Votre activité peut perdurer grâce à la confiance de votre clientèle. Le respect des critères internationaux en matière de sécurité des données est un plus pour répondre à des appels d’offres exigeants sur ce point. La certification ISO CEI 27001 concerne des entreprises, organisations et collectivités variées même si celles-ci n’ont pas l’hébergement de données comme activité principale. Peu importe la taille de ces organismes, petite entreprise ou multinationale, la cybersécurité reste primordiale. La norme tient compte d’une certaine proportionnalité et les mesures envisagées sont adaptées aux risques que court l’entreprise concernée, sans laxisme ni rigueur excessive. Dans les faits, cela se traduit par la création d’un SMSI : système de management de la sécurité de l’information.

Une protection ciblée anti-intrusion

Il existe plusieurs systèmes de ce type, mais le plus connu est la norme ISO/CEI 27001. Pour que sa mise en œuvre soit efficace, il faut s’assurer de son adaptabilité aux changements. En effet, des évolutions ont lieu dans l’environnement interne et externe des entreprises. L’approche adoptée pour appliquer la certification consiste à respecter quatre étapes. En premier lieu, les risques de sécurité de l’information sont évalués. Les méthodes de vérification les plus adaptées sont choisies. Le deuxième stade est celui du « do », c’est-à-dire la phase concrète des diverses vérifications. Vient ensuite l’étape dite « check ». Il s’agit alors de réviser et d’évaluer la performance, à savoir l’efficience du SMSI. Enfin, le quatrième niveau d’intervention concerne les notions d’agir ou d’ajuster (« act « , « adjust »). Des modifications sont apportées si nécessaire. Cette touche finale s’avère essentielle pour garantir la performance du procédé. La norme ISO 27001 est donc une précaution, qui évite le vol, la perte ou la modification de data. En outre, elle protège aussi les systèmes d’information contre les attaques et les sinistres.

Quel avis se faire sur le Village de l’Emploi ?
Lancer sa carrière dans le secteur informatique en choisissant la bonne formation