Infirmier et professions de santé : de réels besoins à cause d’un cruel déficit d’effectifs

Dans le contexte actuel, il a été constaté dans de divers établissements de santé que la pénurie des infirmiers se fait sentir à tous les niveaux. Entre autres, la qualité des soins fournis à l’intention des patients laisse à désirer pour ne pas dire autrement. Cette situation déplorable suppose des mesures de redressement dans de meilleurs délais, ne serait-ce que pour veiller à l’état de santé des malades qui ont toujours besoin des services de soins infirmiers pendant leur hospitalisation.

Une insuffisance des effectifs des infirmiers est affichée

En effet, ces derniers temps, il a été relevé auprès du département de la santé de certaines maisons de santé en activité en ce moment un manque cruel du nombre des infirmiers et infirmières. De toute manière, malgré des efforts considérables déployés par plusieurs centres spécialisés en formation infirmier dans ce sens, le problème d’insuffisance en ressource humaine persiste encore jusqu’à présent. Quoi qu’il en soit, il faut reconnaître que toute l’histoire de la profession infirmière a été jalonnée des hauts et des bas dans son parcours. Dans ce processus, il y a des événements heureux qui ne peuvent que contribuer à l’épanouissement de son cadre de travail, et d’autres qui ne sont pas réellement évidents pour les moindres des choses.

La pénurie alarmante devient une réalité vivante

Pratiquement, il faut reconnaître que toutes les structures sanitaires qui s’opèrent dans leur mission respective de service public n’ont pas pu remplir convenablement leurs obligations à cause d’une pénurie alarmante en matière des aide-soignants, à l’image des infirmiers et infirmières. Par malheur, cette insuffisance aiguë du nombre de personnels soignants reste choquante pour ne pas dire pénalisants pour l’ensemble des patients qui viennent demander des services de soins de base auprès de ces structures. Au bout du compte, ce manque chronique provient surtout de nombreux préjugés qu’il faut essayer d’apporter des mesures de redressement pour une nette amélioration de la situation existante.

Des travaux de restructuration s’avèrent nécessaires

Une revalorisation effective de la profession s’impose en premier lieu. En agissant de la sorte, l’exercice du métier va incessamment attirer une fois de plus l’intérêt des jeunes gens frais émoulus de l’école pour renflouer les effectifs de ceux qui y sont déjà intégrés. Malgré tout, de telles stratégies de développement dans le cadre de la santé publique supposent une certaine allocation budgétaire suffisante pour parvenir à un optimum de résultat à la hauteur des programmes mis en œuvre.

Zoom sur les nouveaux métiers du web
Pourquoi le vieillissement à venir de la population représente un vivier pour l’emploi…