Comment suivre et obtenir sa formation en boulangerie en candidat libre ?

boulangerie

Vous souhaitez vous reconvertir professionnellement et commencer une nouvelle vie dans le monde de l’artisanat ? Sachez que de nombreux métiers vous tendent les bras, et sont accessibles sans avoir besoin d’en passer par une formation classique ou d’être rattaché à un établissement scolaire. Découvrez ci-dessous comment suivre et réussir votre formation en boulangerie en candidat libre. Qu’est-ce qu’un candidat libre ?

Un candidat libre ou « candidat individuel / non scolaire » est une personne physique qui souhaite passer un examen quelconque (généralement le baccalauréat mais pas uniquement), sans être rattachée à un établissement scolaire public ou privé. Le prétendant au diplôme n’est pas non plus contraint d’être scolarisé auprès d’institutions comme le CNED. En revanche, plusieurs autres conditions doivent être remplies selon le diplôme que le candidat souhaite passer. Pour tous les examens de type cap boulanger candidat libre ou BEP, voici quels sont les critères à retenir:

  • Si le candidat suit un enseignement à distance, l’inscription se fait sans aucune condition d’âge ou de diplôme. Notez qu’il est tout à fait possible de préparer un diplôme en candidat libre sans faire appel à un organisme de formation, de nombreux ouvrages permettant de préparer correctement les examens.
  • Dans tous les autres cas, le candidat doit être âgé d’au moins 18 ans au 31 décembre de l’année de l’examen. Il ne doit pas être inscrit dans un établissement scolaire.

Pour le reste, sachez que l’inscription à l’examen se fait directement auprès du rectorat de votre lieu de résidence. L’inscription peut se faire soit en ligne, soit auprès du guichet de votre rectorat (1). Le moment de l’inscription se fait généralement dès la rentrée scolaire, idéalement entre les mois d’octobre et novembre qui précèdent l’examen.

Qu’est-ce qu’un CAP en boulangerie ?

Le CAP ou Certificat d’Aptitude Professionnelle est un diplôme national permettant d’intégrer très rapidement la vie professionnelle après le collège. Il n’empêche pas la poursuite d’études par la suite, mais permet cependant d’accéder à de nombreuses spécialités (il en existe actuellement 200, essentiellement réparties entre les secteurs industriels, commerciaux et des services). Généralement, le diplôme de CAP se prépare dans un lycée professionnel public ou privé, ou par le biais de l’apprentissage dans un centre de formation d’apprentis de type CFA. Mais, comme vous pouvez vous en douter, il est également possible de passer un CAP en candidat libre indépendant.

Le programme du CAP Boulangerie candidat libre contient à la fois des épreuves générales et techniques. En tant que candidat, vous serez notamment évalué sur vos connaissances en français, histoire-géographique et mathématiques, mais aussi sur vos connaissances techniques en lien avec le métier de boulanger (processus de fabrication, normes d’hygiène, équipement du boulanger, etc…).

Quelles sont les étapes indispensables pour réussir son CAP en boulangerie ?

Comme nous avons pu le voir plus haut, la préparation du CAP boulangerie candidat libre ne nécessite pas d’en passer obligatoirement par un organisme de formation. La formation peut se faire de manière pleinement autodidacte. Cependant, de nombreux livres permettent de bien préparer les examens, à commencer par Le Grand Manuel du Boulanger (recueil incontournable qui propose plus de 100 recettes détaillées et illustrées avec une approche pédagogique), ou encore le manuel d’apprentissage « Réussir sa formation en pâtisserie, boulangerie, traiteur », se présentant sous la forme de fiches produits et de fiches techniques explicatives.

L’épreuve technique quant à elle requiert vivement d’avoir du matériel professionnel à disposition. Il est toujours possible de s’entraîner chez soi avec un simple four à cuisine ou un récipient de type pétrin, même si les possibilités restent limitées. Dans l’idéal, on recommandera de suivre une formation pratique de quelques jours, qui permettra de mettre en application les bases théoriques.

La période de stage est-elle obligatoire pour les candidats libres ?

Le passage d’un diplôme en CAP impose la poursuite d’un stage, d’une durée équivalente à 16 semaines. La poursuite d’un examen de ce type en tant que candidat libre n’échappe pas à la règle. Toutefois, le candidat n’est pas obligé d’effectuer une telle démarche s’il peut justifier d’une expérience professionnelle d’une durée minimum de 6 mois.

Etant donné que le candidat libre n’est affilié à aucun établissement scolaire, il lui faut impérativement se rapprocher d’une structure d’aide à l’emploi et à l’insertion. Parmi celles-ci, on pourra par exemple évoquer la mission locale, Pôle emploi ou encore une structure d’insertion par l’activité économique (SIAE).

(1) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F23487

Apprendre le néerlandais à Bruxelles : où commencer ?
Comment se former en AutoCAD ?